Les Dames de la Joliette - « Tamborradas de amor »

Les Dames de la Joliette - « Tamborradas de amor »

Egalement dans cette rubrique

Roses des vents - Duo NAWAL / Catherine BRASLAVSKY Au Seuil - Concert-rituel pour chanter la mort Leila Negrau - Maloya / Sega (Action culturelle de territoire) Sanacore (Italie) New folk sicilian project Éléonore Fourniau Ensemble / Les Derviches Tourneurs de Konya Quartetto Lampi e Tron Contrapunto Le Grand Ensemble Filos (Grèce, Turquie, Kurdistan) Cristiano Nascimento / Wim Welker (Guitares / Bresil / Jazz) Beñat Achiary - Oratorio profane d’après les Contes de la montagne (Miguel Torga) Claude Martì « 50 ans de chanson occitane » Sylvia Micaelli et Trio Fiamma - Polyphonies corses profanes et sacrées Trio SERR - Poésie lyrique des trobadors / Egypte Ensemble Tarab Viatge - Musique sans frontières Los Graciosos - « Le nouveau son des gitans de la rumba » Evelyne Girardon - « Idem » Leila Negrau « Kouler Maloya » (Île de La Réunion) René Lacaille - « Vibrations sega et maloya » « Charla Banjara » - Maria Robin, Shadi Fathi & La Fabia Maslinki « Utzi - Partir » - Las Hermanas Caronni & Benjamin Colin Ialma « Voces da memoria » Ishtar Connection (8 juin 2019) Mze Shina (29 mars / 30-31 mars 2019) Divano Dromensa (8 fév. 2019) Boum mon Boeuf (19 janv. 2019) Duo Daltin / Beer-Demander La Buonasera - Germana Mastropasqua et Xavier Rebut « N’Bimbezele » Pygmées Aka & Camel Zekri Roger Raspail - Souffle l’esprit du Gwo Ka André Gabriel « Tradi-modernité qu’es aco ? » Nikolay Oorzhak : Le Son du Soleil Jacky Molard Quartet - Mycélium Grand Petit Animal - 14-18 et caetera ’Ndiaz L’Immobile voyage - Trio Lunacello ARTHO duo Dart Lab Tambourinaïres en Cie - Escalas en el Caribe Diwan Trio Joan Francés Tisnèr « Tralhaires » Tambor y Canto La Mal Coiffée « ...E los leons » Asondar AFOND HUM :Passage : Ottilie [B] invite Denis Péan & Christine Salem La Maîtresse des ombres Les Dames de la Joliette Roxane Martin « Klezmer Mood » Corou de Berra - « 4+1 » Kyab Yul-Sa - « Résonance d’Exil(s) » Trio Bertolino « Trouvailles » Sébastien Bertrand « Traversées Diatoniques » San Salvador - « La Grande Folie » « Ay Lali !.. » - Françoise Atlan Chet Nuneta Meïkhâneh Trio Brou/Hamon/Quimbert La Soustraction des Fleurs - Le Jardin des Jardins Râga Klezmer - Denis Cuniot Depuis sept ans sur les routes... « Légendes » Oeuvre pour Grand Ensemble de galoubets-tambourins Poèmes cardinaux #5 - Neo Cimbalum Mundi Bayati (Bretagne / Orient) « Venue d’Ailleurs » Valentin Clastrier & Hervé Birolini Le Jardin des Nuits - Eric Montbel Lo Côr de la Plana & Roland Pécout Belouga Quartet TURBO SANS VISA « Beatiho » - Guylaine Renaud et Beñat Achiary chantent Thérèse d’Avila et Jean de la Croix Erol Josué [Haïti] Chants vaudou et contredanses L’Hijâz’Car Dernier des Mohicans, avant-dernier des Occitans Paratge Forabandit The Samurai Combi | Quenehen Si la Lune s’arrête, où irons nous chanter la nuit ? Musicalité et vocalité féminine en Méditerranée Le Bus Rouge .G Cie Montanaro « À la vie, à la mort » Collectif ARFI & Laurence Bourdin Meditrio, à la rencontre du chant sicilien The Samurai Trio Chemirani Oneira Jacky Molard Quartet & Founé Diarra Trio « N’Diale » Meditrio Alain Blessing & Senem Diyici « Le Voyageur des quatre mers » La Mal Coiffée Chants de Bretagne et d’Occitanie Eric Montbel, Bruno Letron & Cie Red Rails DuOud Sloï & Yannick Jaulin « La tournée du Ponant » Chin na na poun Yom, king of klezmer clarinet (hommage à Naftule Brandwein) Rassegna

En résidence de création du 30 mai au 3 juin 2022

 

Concert

Les Dames de la Joliette & 100 élèves de la Provence Verte (Lien)
Samedi 04 juin 2022 - 18:00 - Théâtre de Verdure (CORRENS)

Les Dames de la Joliette : Création « Tamborradas de amor »
Samedi 04 juin 2022 - 20:00 - Théâtre de Verdure

 

 

Sylvie Paz • chanteuse originaire d’Espagne
Kalliroï Raouzaiou • pianiste et chanteuse grecque
Maura Guerrera • chanteuse originaire de Sicile
Nadia Tighidet • chanteuse percussionniste d’origine kabyle
Annie Maltinti • chanteuse et percussionniste provençale ayant vécu au Brésil
Gil Aniorte Paz • réalisation, conception
Guga Santos • percussionniste brésilien

 

 

Les Dames de la Joliette
« Tamborradas de amor »

Tambours, chants de révolte et d’amour

 

Dans cette création autour de la polyphonie et des percussions (alfaia, tambour carré, bendir, pandeiro, caixa, etc.), il est question de mettre en musique et en voix dix textes écrits par les Dames de la Joliette sur la thématique des chants de révolte et d’amour, inspirés de personnages : de Louise Michel aux « Trece Rosas » ce groupe de treize jeunes filles, fusillées le 5 août 1939 par le régime franquiste à Madrid.

De la poésie, des joutes vocales, des improvisations, du groove : dans la lignée de leurs illustres ainées, Fortia, La Vento, la Mûre, Cauvet, Beausset, Roquevaire, les vaillantes défenseuses du bastion des Dames à Marseille en 1524, les Dames de la Joliette évoquent une histoire universelle des femmes d’hier et d’aujourd’hui, amoureuses, combattantes et libres.

Pour cette création elles invitent deux artistes africaines : la chanteuse Geneviève Matibeyé, « pleureuse de la chanson tchadienne » et la chanteuse/percussionniste béninoise Koudy Fagbemi. Autre invité de choix, le maître de percussion brésilien, Guga Santos.

 

Vidéo / Teaser 

EPK - Dames de la Joliette 2019 // Les dames de la Joliette - La Panadera

 

 

BIOGRAPHIES

Maura Guerrera • chanteuse originaire de Sicile

“Une des voix les plus intéressantes de la world music sicilienne, Maura Guerrera est une artiste et chercheuse messinoise qui vit et travaille dans le creuset ethnique et culturel de Marseille”. (G. ATTARDI, SICILIAN POST 2020)

Chanteuse sicilienne, née à Messine, est marseillaise d’adoption depuis 2013. Elle a eu la chance de se familiariser avec la culture musicale sicilienne de tradition orale dès 1996, grâce à sa rencontre avec Don Nino Sergio berger, Salvatore Vinci et d’autres musiciens porteurs de la tradition musicale agropastorale de la région des Monts Peloritani, près de Messine. Depuis elle mène des recherches sur les chants paysans issus de cette tradition, en particulier sur leur exécution et leurs fonctions. Elle étudie différentes techniques et figures rythmiques de tambour sur cadre d’Italie du Sud avec Fabio Tricomi, notamment la technique sicilienne qu’elle a pu approfondir avec des porteurs de cette tradition en Sicile. Elle étudie également les Modes du Chant Paysan avec Giovanna Marini, à l’école de Musique le Testaccio de Rome et la technique vocale avec l’ethnomusicologue et musicienne Martina A. Catella à l’école Glotte-Trotters de Paris. A partir de ces chants traditionnels elle va à la rencontre des autres musiques méditerranéennes et des musiques actuelles.

Elle a collaboré, en Italie et à l’étranger, avec plusieurs artistes et groupes, entre autre Lino Cannavacciulo, Mimmo Maglionico et l’ensemble Pietrarsa, avec Giancarlo Parisi et Katia Pesti au projet Canti e Incanti di Sicilia, avec Daniele Del Monaco compositeur et pianiste, fondateur du Laboratorio Creativo Permanente et bien d’autres.

Elle est à l’initiative avec Malik Ziad et Manu Théron du le projet Spartenza : chants traditionnels siciliens, mélodies orientales et rythmes méditerranéens, et avec Catherine Catella et Oriana Civile du projet A Vuci Longa : polyphonie paysanne de femme de Sicile.

Depuis 2014, Maura rejoint Les Dames de La Joliette dirigé par Gil Aniorte Paz.

 

Annie Maltinti • chanteuse et percussionniste provençale ayant vécu au Brésil

Après avoir étudié pendant 5 ans la guitare classique avec Jean-Emmanuel Jacquet à Marseille, puis la contrebasse avec Christian Gentet – conservatoire du XIVème à Paris – Annie s’oriente vers le travail de la voix en découvrant, comme une évidence, le chant polyphonique occitan au sein de la Compagnie nationale du Lamparo dirigée par Manu Théron.

Annie a étudié le « fait musical » à l’Université de Provence, « ethnographie d’un quartet de jazz au Pelle Mêle puis en doctorat à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (E.H.E.S.S), « mise en place d’une critique spécialisée du jazz en France ». L’un des intérêts de ce travail est d’envisager la musique comme phénomène social, de poser une cartographie des représentations mentales liées à cette musique de jazz en France et surtout, de mieux comprendre les approches musicales de tradition orale ; les enregistrements que l’on se transmet entre musiciens faisant office d’« œuvre vive », moins décontextualisée que la partition.

Elle co-fonde en 2007 le quatuor vocal Enco de Botte, quatuor d’expression occitane et corse et se forme à la Paghjella corse – admise au patrimoine immatériel de l’UNESCO – au Centre d’Art Polyphonique de Corse à Sartène avec Jean-François Luciani. Elle collabore avec des arrangeurs comme Lionel Belmondo, Laurent Fickelson, Rodin Kaufmann qui apportent leur contribution au premier disque d’Enco de Botte intitulé Castèls en l’aire, sorti en décembre 2017 et distribué par LEPM – Cultura, plateformes numériques etc.

Elle intègre le grand ensemble vocal – 23 voix issues de la scène occitane – dirigé par Manu Théron, Madalena, et se produit aux Festival des Suds, Festival d’île de France, Festival de Correns, à l’Estivada etc.

Elle a découvert les rythmes du Brésil, de Bahia au Nordeste, séjourné auprès des indiens Pataxó, portant un intérêt tout particulier aux contes et histoires populaires et à la musique dans sa dimension sociale. Des stages de pandeiro, des ateliers de polyrythmie dans l’école Maracatu Brasil à Rio de Janeiro et surtout la bourse de Compagnonnage de la F.A.M.D.T obtenue en 2019 lui permettront désormais de chanter et de s’accompagner aux percussions brésiliennes. Elle travaille en étroite collaboration avec le percussionniste Guga Santos Da Silva.

Elle co-fonde le groupe Nova Troba avec Gil Aniorte Paz. La musique nait d’un nouveau voyage au Brésil et de la rencontre avec des formes poétiques de cercles brésiliens à Rio de Janeiro dans les années 1960 ; ils se réfèrent aux fêtes romaines et aux jeux floraux. La culture des troubadours a voyagé, de l’Espagne au Portugal, du Portugal au Brésil. Nova Troba recueille ces quatrains de poésie Cordel – petits feuillets accrochés à des cordes à linge dans les marchés – et les met en miroir avec des textes choisis du poète occitan Robert Lafont. Le projet Les Nouveaux Troubadours a reçu en 2018 l’agrément Canopé Sacem pour mener des actions pédagogiques avec le Festival Nuits Métis et la ville de Miramas, jusqu’en 2020.

En 2016, elle intègre Les Dames de La Joliette, sous la direction artistique de Gil Aniorte Paz. Le groupe part en tournée au Sénégal en décembre 2019 – Projet soutenu par la Spedidam et la Cité de la Musique de Marseille – avec 3 musiciennes sénégalaises, femmes griots et musicienne issue des musiques urbaines, Sala DIEYE « Si Salisto », Adama Founé Cissokho et Maria Siga Goudiaby.

Annie se produit dans de nombreux festivals en France et enseigne actuellement la polyphonie en tant que chef de chœur au sein de la chorale Evocare – agents de la Région Paca –, à la Maison du Chant à Marseille avec l’ensemble de musiques du monde Babelika et dans un atelier de samba de Roda / chants qui accompagnent la capoeira.

Discographie : Mezdj, Mescla (2008) / Enco de Botte, Castèls en l’aire (2017) / Dao électro, Secret of the Cosmos (2017), Madalena (en cours de mixage), Nova Troba, Cometa que brilha, Septembre 2019 / Samba de Roda, Mestre Pelé (en cours de mixage).

 

Sylvie Paz • chanteuse originaire d’Espagne

Sylvie Paz, artiste transméditerranéenne puise son inspiration dans ses origines espagnoles andalouses et méditerranéennes et forge sa voix au regard des traditions de ces territoires. Elle intègre les Dames de la Joliette en 2015. Chanteuse, elle écrit et interprète aussi des chansons et des textes pour elle-même et pour d’autres (Barrio Chino groupe fondé avec son frère Gil, Radio Babel Marseille (textes en 2021 pour Marseille en Afrique), Diwan de Mona / Putumayo, la Ultima. Chante dans Rassegna (prix Charles Cros 2017). En création avec Nicolas Cante et Lucas pour Carbonero conte électro.

Son dernier projet Zoppa album Topographia est en co-compositions avec Kalliroi Raouzeou, BO documentaires).

Elle s’intéresse à la création sonore et à la question du récit de soi en PODCAST avec le fil de soi. Elle relie création et liens avec le/les public(s) avec la question de L’humain au coeur.

Sylvie Paz enseigne et travaille depuis de nombreuses années en France et à l’étranger. Elle s’intéresse aux questions sociales et sociétales et à la place des femmes dans la société… Elle écrit et dessine aussi.

 

Kalliroï Raouzaiou • pianiste et chanteuse grecque

Kalliroi Raouzeou a étudié le piano, l’harmonie au Conservatoire National de Grèce à Athènes, le jazz, le chant et la musique contemporaine à l’Université ionienne à Corfou. Elle a étudié le théâtre à l’École Dramatique de G. Theodosiadis. À partir de 2000, elle collabore en tant que chanteuse et pianiste, avec plusieurs artistes et groupes et obtient une expérience musicale éclectique.

Parallèlement, elle écrit la musique pour des spectacles.

Installée en France depuis 2010, elle collabore avec le bateau-théâtre La Nef des Fous, la compagnie de danse AnouSkan, la Compagnie Rassegna, le théâtre Nono, la Maison du Chant ; elle participe au Festival de la Chanson française Pays d’Aix, Jazz Altitude à Briançon ; elle enregistre avec le jazz-trio Oxxaman l’album Music from Rebetika et crée le projet musical FadoRebetiko, le blues du Portugal et de Grèce.

En 2014, Kalliroï rejoint Les Dames de La Joliette dirigé par Gil Aniorte Paz.

 

Nadia Thighidet • chanteuse percussionniste d’origine kabyle

« Ma fille, tu feras de la danse ou du piano ». La vie n’étant qu’une question du choix, va pour le piano, dès l’âge de sept ans, avec un apprentissage classique « à l’ancienne ». Très vite, Nadia Tighidet lui préfère le jazz qu’elle pratique pendant cinq ans avant que son professeur ne fasse ce constat : cette élève-là ne joue pas du piano, elle tape dessus…

À 15 ans, elle abandonne alors ses gammes pour les percussions traditionnelles cubaines, à l’école de percussions Kunga’ka. Repérée par une chanteuse malgache, elle intègre le groupe « les Soul’ mama’s », apprivoise sa voix et écume, à seize ans, les cafés concerts de Marseille, puis de la région. L’aventure dure plus d’un an tandis qu’elle poursuit son apprentissage harmonique et choral en option musique au lycée Montgrand de Marseille.

Élargissant peu à peu son set avec les percussions espagnoles et arabes, elle collabore ensuite avec des musiciens de la scène world marseillaise come Sayon Samba ou Pépé Oleka, avant de co-créer le groupe de compositions NHAO. Un album naît de cette longue et belle aventure Le Cri du zarb.

En 2014, Nadia rejoint Les Dames de La Joliettedirigé par Gil Aniorte Paz. Auprès de Gil et de ses collaboratrices, elle trouve l’occasion de se révéler dans un art qui l’a toujours fascinée : les chants polyphoniques et traditionnel.

 

Gil Aniorte Paz • réalisation, conception

Gil Aniorte Paz partage sa vie entre Marseille et sa terre natale, l’Andalousie, où il rencontre un vif succès lors de ses tournées.

Dès l’âge de 18 ans, il commence sa carrière d’instrumentiste et sera demandé rapidement comme interprète, mais aussi arrangeur dans les studios parisiens. Proche des gitans du groupe Rumbero Catalan Ai Ai Ai, Oba Ilu, le Ballet Nacional de la Havana, Papo Pepin, Radio Tarifa, il continuera de se consacrer à la direction artistique des Chants Sacrés Gitans en Provence.

Ses expériences le rapprochent de ses racines (ses parents sont nés en Algérie et ses grands-parents sont espagnols) et il découvre les musiques traditionnelles qui le passionnent : le flamenco, la musique orientale ou un genre populaire, la rumba. Il trouve la sonorité qui l’envoûte : la musique de « ida y vuelta » (aller et retour), le mariage heureux de la Méditerranée et de Cuba. L’aboutissement de toutes ces expériences l’amène à créer Radio Babel Marseille, un projet basé uniquement sur la voix, une mise à nu pour un musicien instrumentiste et chanteur.

En 2014, il crée le chœur de femmes Les Dames de La Joliette dont il est le directeur artistique.

 

 

Les Dames de la Joliette > Les rendez-vous musicaux

➔ Concert Les Dames de la Joliette & 100 élèves de la Provence Verte (Lien)
samedi 04 juin 2022 - 18:00
- Théâtre de Verdure (CORRENS)

➔ Concert Les Dames de la Joliette : « Tamborradas de amor » (création)
samedi 04 juin 2022 - 20:00
- Théâtre de Verdure

 

 

Informations pratiques

Il est fortement conseillé de réserver vos places avant votre venue sur www.le-chantier.festik.net

Billetterie / Préventes :
Informations : www.le-chantier.com
Billetterie : https://le-chantier.festik.net
Téléphone : +33 (0)4 94 59 56 49
Le Chantier - Fort Gibron - BP 24 - 83570 CORRENS

Modes de règlement acceptés : CB / Chèques / Espèces / Pass Culture / e-Pass Jeunes

* Tarif réduit sur présentation d’un justificatif : Adhérent du Chantier / Étudiant / -18 ans / Bénéficiaire du RSA / Demandeur d’emploi.

➔ ACCÈS :
A8 sortie Brignoles › direction Le Val › Carcès ➔ Correns.

 

 

Action culturelle

Vous souhaitez faire bénéficier des actions culturelles du Chantier dans vos classes ?
➔ Contactez Le Chantier au 04 94 59 56 49 !

 

Réserver pour : Les Dames de la Joliette

Réserver pour : Les Dames de la Joliette - « Tamborradas de amor »

 

Partager cette page :

 

FESTIVAL Les Printemps du Monde

Le festival du Chantier est basé sur l’essence même de ce lieu : la création, l’action culturelle pour le jeune public, le patrimoine culturel immatériel, l’action artistique en direction des (...)

Concerts - Étapes musicales

Le Chantier organise une Étape musicale à l’occasion de chaque résidence de création qu’il accueille. L’Étape musicale est un temps de rencontre avec le public permettant aux artistes de présenter leur (...)

 

L’Éducation artistique et culturelle (EAC)

Depuis sa création en 2001, le Chantier met au centre de ses préoccupations et de son projet la sensibilisation des publics aux nouvelles musiques traditionnelles et musiques du monde. La (...)

Les Étapes Pitchoun

Temps de rencontre avec les artistes qu’il accueille en résidence de création, l’objet des Étapes musicales Pitchoun est à la fois de confronter les enfants au processus de création artistique, et de (...)

 

Tables rondes et rencontres

Le Chantier propose régulièrement des tables rondes et moments de réflexion autour de thématiques inhérentes aux musiques du monde et à la création. Les Tables Rondes des Joutes musicales « (...)

Réflexion

La création, dans le champ des musiques traditionnelles et du monde, relève plus du domaine de la pratique que de la réflexion, en raison de transmissions le plus souvent orales. L’objet du (...)

 

Equinòxis : Festival des voix

Chaque année, le Chantier met en place des ateliers et actions, notamment autour de la transmission orale. Inspiré des rencontres de chorales organisées ces quelques dernières années, le chœur (...)